Party fin de saison, St-Félicien

Déjà la fin d’une saison de moto ! Trop vite, trop courte, c’est vrai, mais tellement pleine d’aventures, de rires et de rencontres.

Samedi le 21 novembre rassemblait un grand nombre de membres pour souligner cette saison. Les rires et rencontres étaient fidèlement au rendez-vous encore une fois.

Le « party » a commencé par des abats ou des dalots pour certains, pour d’autres les deux en même temps !

Jouer aux quilles requiert la même concentration, le même regard et la même précision que conduire une moto. Ah bon, on comprend mieux pourquoi certains nouveaux conducteurs sont se retrouvés dans le dalot plus souvent que d’autres !

Plus de 30 membres ont lancés ces grosses boules de quilles sous le regard des autres ayant préféré placoter et rire des « nouveaux conducteurs » ou admirer les « pros ».

Nous nous sommes ensuite retrouvés au sous-sol pour un bon repas. L’atmosphère réchauffée par nos quilleurs et placoteurs, fesses de boeuf et chandelles était magique.

La directrice en a surpris plus d’un avec ces anecdotes et remerciements. L’émotion était palpable à bien des moments.

Nous avons pu accueillir un membre admiré pour son courage face à une épreuve de santé. Les membres se soutiennent entre eux pour traverser les bons moments mais aussi, les moins bons. On peut constater à quel point notre famille HOG Lac St-Jean est tricotée serré. Watch out ceux qui osent tirer une maille, on accourt avec nos broches.

Un toast au porto et chocolat a été porté bien haut à nous tous par nous tous.

Le comité choisit un membre Coup de coeur à chaque année. Ce coup de coeur est offert à un membre ayant aidé sans compter et s’étant démarqué par sa disponibilité et son implication. C’est un choix qui est extrêmement difficile à faire car plusieurs membres le mériteraient.

Cette année, double Coups de coeur. Le comité a pu aussi surprendre notre directrice !

Prix de présence, prix de participation, cadeaux de remerciement aux membres du comité de la part de notre parrain-concessionnaire RPM Moto Plus. Bien des heureux.

Le plus beau cadeau est certainement la grande participation que le comité peut constater à chacune des nos randonnées, activités et rencontres.

Merci. Merci énormément à tous pour cette merveilleuse saison.

Il y en aura d’autres !

P.S. Il semblerait qu’en fin de soirée, quelques membres se sont découvert un talent pour la danse « expressive ».

Louise Limoges

Dîner à La Grange, Petit Saguenay

Dernière randonnée de la saison, 3 octobre, début d’automne.

Nous avons été dîner au resto-bistro Lez’Arts (baptisé la Grange par Jean-Yves Lepage) à Petit Saguenay et non Rivière Éternité comme nous avions mentionné dans notre calendrier.

Partis de St-Félicien sous la pluie à quelques 6 degrés celcius, 7 fous de la motos, ou fous tout court !! habillés avec quatre doubles dont la dernière couche en tissu imperméable, ont pris la route vers St-Bruno où 2 autres « fous » les attendaient.

La pluie a cessé à ce point de rencontre mais nous avons quand même gardé nos multiples épaisseurs.

Direction La Baie, au nouveau Tim Horton, pour nous réchauffer autour d’un café ou chocolat chaud.

Les couleurs étaient magnifiques: doré, orangé, quelque beau rouge flamboyant, jaune or avec des touches vert tendre comme au printemps. Le ciel plus dégagé nous permettait de voir les montagnes avec le fjord à leurs pieds.

Accompagnés de plusieurs volées d’outardes, nous avons valsé sur les routes conduisant à Petit Saguenay. Huit motocyclettes au total. Petit groupe mais grande complicité dans les détours.

Les hommes se montraient prévenant envers les ladies: éviter une lumière rouge dans une pente abrupte, aider à reculer dans un stationnement restreint, relever une moto qu’un a fait tombée ! Nous avons même eu un membre qui est venu en renfort à Métabetchouan (par hasard) et a donné des « hot shot » à deux ladies pour réchauffer leurs mains. Eh oui, les gentlemens existent encore !!

En passant, avez-vous déjà lu les instructions sur les enveloppes des « hot shot » ? Lu hors contexte, cela peut laisser penser à des choses assez subjectives, tel que « il suffit d’ouvrir l’emballage et d’exposer le paquet à l’air, pas besoin de secouer, donne de meilleurs résultats s’ils sont placés dans un endroit fermé ». Une membre ayant peut être l’esprit plus mal tourné a pouffé de rire après avoir entendu le « pas besoin de secouer » et craché sa gorgée de liqueur en disant qu’elle n’était plus capable d’avaler.

Après un bon dîner, nous avons repris la route pour faire un autre arrêt à La Baie. Les dames doivent arrêter plus souvent quand il fait froid. Il semblerait que le froid ait un mystérieux effet sur les dames.

En repartant de La Baie, Mlle La Pluie, fille de Dame Nature, nous attendait pour nous escorter jusqu’à destination.

Même si l’automne nous a arrosé au début et à la fin de notre randonnée, le voyage en valait la peine, simplement pour voir les couleurs des montagnes et de notre amitié.

Merci à vous et nous, les 9 fous, pour cette belle journée de complicité.

Louise Limoges

Ride des pommes, Château-Richer

Deuxième essai pour cette randonnée, l’année passée la très très mauvaise température nous avait fait annuler cette activité.

Le 12 septembre, sept motos sont partis de Roberval pour aller en rejoindre six autres à Hébertville. Un beau ciel bleu les invitait à traverser le Parc des Laurentides, assez rare en cette période de l’année.

Un arrêt à l’Étape pour se reposer et placoter avant de reprendre le chemin en construction, direction Ste-Anne.

Le groupe s’est ensuite arrêté dans une cabane à patate pour dîner. Rien de meilleur l’été ou presque l’automne en cette date du 12 septembre. Une poutine pis un hot dog de cabane, c’est dur à battre.

Une quatorzième moto s’est joint au groupe dans l’après-midi.

Le capitaine de route a opté pour la Route de la Nouvelle-France, le long de la 138, pour se diriger vers le verger La Ferme de Roussy. Cette route nous fait traverser une partie du patrimoine québécois. Les maisons y sont conservées comme à l’époque même si la route s’est élargie au fil du temps. Maintenant, les propriétaires doivent faire attention avant de s’asseoir sur leur balcon avant pour ne pas se faire défriser le toupet.

Le verger La Ferme de Roussy fait également partie du patrimoine. C’est la même famille qui possède ce domaine depuis 1658. Ils y cultivent des légumes et des fruits. Un comptoir nous permet d’acheter des produits du terroir et d’y déguster des délicieuses tartes.

Une chaleur d’un jour d’été a fait de cette cueillette une moment exceptionnelle. Les membres ont adoré cette journée et ont pu manger et rapporter les fruits de leur labeur.

Avant d’aller souper, le groupe a pu faire leur dévotion à la Basilique Ste-Anne. Est-ce que certaines personnes avaient des vieux pêchés à faire pardonner ?? Seul Dieu le sait et le Diable s’en doute.

Les membres se sont ensuite assis devant un bon repas au St-Hubert de Ste-Anne. Le restaurant était voisin du Motel Bellevue où ils devaient passer la nuit, donc ils ont pu relaxer autant qu’ils voulaient sans se soucier du retour.

Le lendemain, un groupe revenait par le Parc des Laurentides tandis que l’autre groupe passait par Charlevoix. La température du Parc était comme à l’habitude plus froide que par Charlevoix. Nuageux mais sans pluie, le retour s’est bien déroulé pour tout le monde.

Les participants ont bien apprécié la très belle compagnie de tous et chacun.

Merci à ce beau groupe d’avoir partagé rires et bouchées de pommes.

Louise Limoges

Ride Parc de la Mauricie

Samedi 22 août était le départ pour notre randonnée de deux jours vers le Parc de la Mauricie. Les membres nous ont rejoint à Chambord.

Par une belle et chaude journée d’été, deux groupes de 13 motos ont pris la route vers La Tuque. Parmi ces motos, nous avions une « pouceuse » de Montréal qui a fait un bon bout de chemin avec nous.

Nous nous sommes arrêtés à la fameuse toilette de 2 millions à 50 km de La Tuque. Certains membres aiment bien fumer une cigarette en faisant du social avec les autres.

La Pizzéria de La Tuque nous a accueilli pour un dîner très savoureux. Nous avons par la suite repris la route pour Mattawin où chacun a pu faire le plein avant de repartir vers le but de notre randonnée, soit le Parc de la Mauricie.

Autoroute 55, première sortie 226, direction St-Jean des Piles.

De belles maisons longent la rivière St-Maurice et un parc plein de sculptures de bois présente les couleurs de St-Jean des Piles. Très original.

A l’entrée du Parc de la Mauricie, il est possible de visiter un centre d’interprétation où nous pouvons voir une maquette de la route qui nous attend. Assez impressionnant avec ses nombreuses courbes sans fin. Une très bonne pratique ou un bon rappel des cours de contre-braquage, conduite essentielle pour la sécurité de chacun.

Une fois le Parc traversé, nous nous sommes dirigés vers l’Auberge des Gouverneurs de Shawinigan où nous passions la nuit avant de repartir le lendemain vers Québec, via la route 138.

Après avoir pris le temps de se rafraîchir de notre journée de route, nous avons été souper au Resto Pop 57 tout près de l’Auberge. Une bonne « frette » accompagnée d’un bon repas, ah !!! le bonheur total après plusieurs kilomètres d’asphalte.

Nous avons souligné les 35 ans de mariage d’un couple très apprécié de tous nos membres et les 47 ans de naissance d’un autre membre également très apprécié. I Glou, I Glou, ça descend une bière, hein Kashtin !

Nous nous sommes tous retrouvés au jardin de l’Auberge pour terminer la soirée. Shawinigan est une ville très accueillante. A preuve, nous avons eu droit à un feu d’artifice, rien de moins !!!

Le lendemain, tous et chacun ont finalement décidé de repartir vers La Tuque au lieu d’aller vers Québec comme planifié. La température était beaucoup plus clémente dans cette direction. Nous sommes donc revenus par groupe de 5 à 8 motos vers le ciel bleu du Lac St-Jean.

Merci à tous pour cette belle randonnée et des rires partagés.

Louise Limoges

Ride des ladies, Ste-Rose du Nord

Samedi, le 15 août, notre lady of Harley, Chantale Lavoie, amenait les membres de notre chapitre pour sa randonnée annuelle.

Ste-Rose du Lac reste la plus belle destination pour cette journée de femmes.

Huit ladies ont pris leur moto pour suivre Chantale et, pour la deuxième année, quelques messieurs ont accompagné ces dames. Au total 20 motos ont pris la route sous un ciel éclatant et une chaleur torride.

Les femmes en tête du peloton, les membres sont partis de Roberval vers Alma où d’autres membres attendaient pour se joindre au groupe.

Ils se sont dirigés vers Ste-Rose du Nord en passant par Chicoutimi. Les membres ont pu dîner au bord du fjord sous une brise très agréable.

Le groupe s’est ensuite dirigé vers St-David de Falardeau où notre parrain RPM Moto Plus attendaient ces invités pour un souper à son auberge. Les membres ne pouvant rester pour le repas ou la soirée étaient libre de repartir à leur convenance.

La ride des ladies est un événement annuel qui restera longtemps au calendrier des activités du chapitre HOG Lac St-Jean car de plus en plus d’adeptes sont des femmes. Et c’est très bien ainsi. Alors Messieurs attention vous n’êtes plus les seuls au volant d’une Harley.

Merci encore une fois aux membres qui se sont joints à notre Lady pour cette merveilleuse randonnée.

Louise Limoges

Rencontre avec le chapitre Montérégie

Samedi le 1er août dernier, le chapitre HOG de Montérégie nous rendait visite. Ils désiraient connaître notre belle région. Nous leur avons donc organiser un tour du Lac.

Avec l’aide de nos membres bénévoles occupant les postes de capitaines de route et d’officiers de sécurité, nous avons formé 4 groupes de 15 motocyclettes.

Nous sommes partis du Manoir Roberval où les membres de Montérégie séjournaient.

Premier arrêt, la Fromagerie Médard de St-Gédéon. Cheddar tout frais sorti et divers fromages de lait cru, tous ont pu goûter les délices de chez Médard. Plusieurs en ont profité pour en acheter.

Après nous avoir pourlècher les babines, nous avons repris la route vers la marina de Péribonka.

Nous leur avons indiqué l’endroit d’où partent les nageurs de la Traversée du Lac, nous leur avons montré « l’hymen à Maria ». Les gens de Montérégie ont fait connaissance avec notre culture et folklore bien colorés.

Les réservoirs d’essence emplis de nouveau, nous avons repris la route vers Mistassini. Les Montérégiens ont pu goûter au fameux chocolat aux bleuets des Pères Trappistes et également pu se rafraîchir le palais avec une bonne crème glacée.

Rire et anecdotes de tout genre se sont échangés durant cet arrêt. Arrêt qui a presque failli être plus long pour une lady de notre groupe. Problème de batterie. Mais comme cette lady connaît très bien le mécano de notre groupe, nous soupçonnons que c’était arrangé avec le gars des vues !

Un petit coup de tournevis et notre lady pouvait repartir avec tout le monde.

Direction St-Félicien en passant par le chemin de la Friche, les membres de Montérégie ont eu le bonheur de voir l’étendue bleue des bleuetières. La saison commence à peine mais déjà nous vous voir la future récolte.

Un arrêt au Comptoir RPM de St-Félicien était également prévu pour faire connaître ce service.

La journée s’est terminé au Curling de Roberval où un repas régional était servi. Le grand air et les rires ont sans doute ouvert l’appétit de tous, car la bouffe a manqué !

Les membres du chapitre Montérégie ont beaucoup apprécié leur journée et désirent nous rendre la pareille l’an prochain.

Merci à tous les membres pour cette merveilleuse randonnée.

Au plaisir de vous revoir Montérégiens !

Louise Limoges

Souper dans les rues, Roberval

C’est déjà la 55ième édition de la Traversée du Lac St-Jean à avoir lieu cette année. Et comme le veut la tradition, un souper se donnait dans les rues de Roberval mercredi 22 juillet.

Trois rangées de tables défilaient le long de la rue St-Joseph, fermée pour l’occasion.

Certains groupes et familles apportaient leurs mets cuisinés avec amour et d’autres, comme notre groupe, profitaient des services d’un traiteur.

Tourtière du Lac, salade à la crème et petit gâteau blanc. Bon à s’en lècher les doigts.

Le soleil était finalement au rendez-vous. Il ne nous a pas fait faux bond cette fois-ci.

Une fois le souper terminé et les tables ramassées par une équipe du tonnerre (deux jeunes filles en faisait partie), la soirée s’est continuée avec musique, danse et boisson !

Quelques personnes pensaient que l’état de la chaussée était responsable de leur démarche chambranlante ou encore de leur faire renverser quelques gouttes de leur délicieux nectar !

Belle soirée sous les étoiles, encore en très bonne compagnie.

Merci à vous, les membres qui nous donnent le vent dans les voiles pour les prochaines sorties.

Louise Limoges

Rallye Provincial, Victoriaville

Du 16 au 18 juillet 2009 avait lieu le 14e Rallye Provincial de HOG Canada. Plusieurs membres de chapitres locaux ou tout simplement membres de HOG Canada s’y étaient rassemblés pour une même raison, la passion pour leur motocyclette Harley Davidson.

Cette passion nous mène sur les routes des différentes régions et nous amène surtout à rencontrer d’autres fans.

La ville hôte de ce 14e rallye provincial était Victoriaville dans la région des Bois-Francs. Cette région que l’on surnomme la « Petite Suisse du Québec » possède des paysages à couper le souffle.

Le comité organisateur a bien su nous les faire découvrir par le biais de randonnées et d’un Poker Run.

Les participants ont pu également déguster des produits régionaux lors d’une randonnée gourmande.

A l’inscription sur le site, un sac plein de petites surprises était remis à chacun des membres inscrits et ils pouvaient également casser la croûte avec café et muffins.

Chaque journée était remplie de choses à découvrir, à faire ou à déguster. Plusieurs restaurants et commerces offraient des rabais pour les membres HOG. Malgré la foule de participants, le service était rapide et courtois à l’image des gens de Victoriaville.

Le comité organisateur avait mis à la disposition de chaque chapitre présent une tente servant de point de ralliement. Donc peu importe l’heure à laquelle chacun arrivait sur le site, nous pouvions y retrouver des amis.

La majorité des membres de notre chapitre logeait au Motel Victo, situé à environ 6 km du site hôte.

Vendredi soir, plusieurs membres ont eu une fringale de fin de soirée. Nous avons commandé plus d’une dizaine de poutines à un resto du coin. L’employée du resto nous a dit que c’était de loin la plus grosse commande de poutine jamais eue ! L’histoire ne nous dit pas si tout le monde a bien dormi après cette poutine mais nous savons que quelques unes ont entendu des bruits d’estomac insolites durant la nuit. Est-ce la poutine ou la bière ?

Votre comité exécutif a subi un petit bémol toutefois. Quelques personnes ont utilisé des serviettes de bain pour essuyer leur motocyclette après la pluie. Comme vous le savez, le risque de tacher les serviettes est bien réel.

Votre comité se fait donc un devoir de vous suggérer de toujours avoir dans vos bagages ou valises de moto un linge destiné à cette seule fin par respect pour les hôteliers et pour la bonne réputation des membres HOG en général.

Samedi était sans doute la plus grosse journée avec le concours d’habilités, le concours Show and Shine et surtout le défilé.

Deux de nos membres se sont démarqués lors de ces concours

Louise Limoges

Iron Butt 1000 km, Charlevoix

Oui, défi relevé. Oui, dans les temps planifiés. Et oui, il pleuvait !!

Trois membres ont su relever le défi de faire 1000 km en 1 journée en passant via Charlevoix.

Deux membres sont partis de St-Félicien vers Dolbeau, direction Tadoussac.

Un troisième membre s’est joint à eux à Chicoutimi-Nord.

Habit de pluie, lunettes et foulard bien ajustés, ils ont roulé pendant 13 heures sous une température pas toujours clémente, mais c’est le Québec !

La pluie n’a pas toujours été constante, mais vers la ville de Québec, l’eau frisait littéralement entre le réservoir d’essence et le pare-brise ! Le défi en a été des plus méritant.

La semaine précédente, les deux membres organisateurs ont fait le parcours afin de s’assurer des points d’essence, des routes à suivre en cas de construction, des restaurants pouvant accueillir un groupe et les servir dans un délai de 1 heure, temps planifié pour entrer dans les temps. Comme tout semblait parfait, ils ont recréé à quelques kilomètres prêts le même tracé et aussi la même température !!

Toutefois, ce 4 juillet, ils ont pu constater que quelques fois il est mieux de lire les pancartes affichant la direction à suivre et le kilomètre que d’écouter un GPS !!!

Un être humain est capable de s’adapter à des situations tel que détours, constructions etc.. Un ordinateur c’est « by the book ». Une logique froide et sans logique pourtant ! Il est donc toujours important d’avoir une carte de la région et surtout de lire les pancartes sur le bord des routes.

Donc après avoir roulé 13 heures, dont quelques unes sous une pluie quasi démentielle, nos trois membres sont arrivés heureux et satisfaits du défi relevé.

Nous comprenons que la température annoncée en a fait changer d’idée plusieurs, car plusieurs membres sont capables de relever ce genre de défi sans difficulté.

Partie remise ? On verra.

Peut-être que finalement admirer un paysage est plus attrayant qu’un GPS !

Merci à Gérard pour sa bonne compagnie

Louise Limoges

Café rencontre, RPM Jonquière

Notre parrain concessionnaire, Gervais Leclerc, aime bien rencontrer ses chapitres HOG Lac St-Jean et HOG Saguenay lors de café-rencontre à son magasin. Cela lui permet de faire plus ample connaissance avec nos membres, voir quel modèle de moto nous «ridons », répondre à nos questions etc…

Le chapitre HOG Lac St-Jean avait donc planifier un café rencontre ce 26 juin.

Plusieurs membres se sont fait un plaisir d’aller rendre visite à notre parrain et lui serrer la pince.

Plusieurs en ont profité pour acheter pièces et vêtements en bénéficiant du 10% de rabais que notre parrain concessionnaire accorde aux membres HOG Lac St-Jean.

D’autres en ont profité pour demander conseils au mécano ou au commis aux pièces. S’ils ne trouvaient pas réponse auprès du mécano, du commis ou même du parrain, l’expérience et les connaissances des autres membres pouvaient servir à ce moment-là. L’amalgame de tout ça donnait rapidement une solution.

Nous apprenons et découvrons beaucoup en discutant entre membres. Certains ont voyagé et visité de merveilleux coins de pays tant au Québec qu’à l’extérieur de la province. D’autres ont vécu des incidents mécaniques et usé d’imagination pour continuer leur route.

C’est très enrichissant de partager tout ça entre nous.

Les Ladies ont également profité du point de vue des autres ladies pour le choix de vêtements. Les femmes ont souvent plus l’oeil pour ce genre de conseil !! Les Ladies se sentent bien, leurs chums les trouvent belles, les factures se paient sans commentaires !!

Eh que la vie est belle !

L’aller comme le retour se sont faits dans une température extrêmement agréable.

Alors à bientôt pour le Iron Butt du 4 juillet pour les vrais mordus de la route.

Ou au Provincial de Victoriaville pour les autres passionnés .

Louise Limoges