Ride des pommes, Château Richer 11 septembre 2010

L’automne est à nos portes mais nous attendons encore avant de l’accueillir parmi nous.  En fin de semaine, nous lui avons fait un beau pied de nez en allant à Château-Richer pour une auto-cueillette de pommes.

Partis samedi matin sous un ciel bleu, même si la température indiquait un 8 degrés Celsius, le cœur des 21 participants était plein de chaleur d’être tous ensembles.

St-Félicien, Roberval, Hébertville et finalement l’Étape, des membres étaient là pour se joindre au groupe.

L’intensité du soleil faisait miroiter la route du parc des Laurentides.  C’est drôle de remarquer la couleur de l’asphalte, parfois teintée de vert, parfois plus rosée, dans le parc on aurait dit un ruban noir scintillant de diamants.  L’eau des lacs que nous longions miroitait du même éclat.

La chaleur nous a vite rattrapé au verger.  Les arbres croulaient sous le poids des fruits rouges.  On n’a pas pu s’empêcher d’en croquer à belles dents.

Toutes savoureuses qu’elles pouvaient être, nous devions tout de même dîner.  L’an passé, un groupe s’était rendu à ce même verger et avait vu qu’il y avait une roulotte à patate.  Donc c’est en pensant à cette roulotte que nous sommes arrivés directement au verger.

Mais là, oh surprise, la roulotte n’y est plus.  La route étant en réparation, la roulotte s’est installée plus bas à environ une vingtaine de minutes de marche.  Comme vous savez, le chapitre se fait un devoir de traiter nos membres aux petits oignons, donc pour éviter qu’ils se fassent des ampoules au pied, nous avons fait venir la roulotte à eux.

Eh oui, livrée à domicile !!!  Les autres clients du verger ont pu en profiter eux aussi.

Après ce dîner traditionnel de l’été, hot dog et frites, nous nous sommes délectés de succulentes pointes de tartes aux pommes et sucre à la crème, accompagnés d’un café bien chaud et bien granuleux!  Le fleuve à nos pieds, la vue de la terrasse était magnifique.  On pouvait voir de ci de là, quelques feuilles orangées ou rouges flamboyants.  L’automne nous avise doucement qu’il arrivera bientôt.

Donc, une fois bien sustentés, nous avons retraversé la rue pour monter au verger. Certains ont ramassés plusieurs livres de pommes, d’autres des grappes de pommes et certains autres plus de feuilles que de pommes.  C’est sans doute un ancien ramasseur de bleuets traumatisé !

Nous sommes ensuite allés nous installer à notre hôtel situé à un jet de pierre de la basilique Ste-Anne de Beaupré où certaines dames ont pu aller se recueillir et magasiner !

Une bonne bière « frette », une bonne coupe de vin rouge et des histoires abracadabrantes.  Tout le monde s’en contait tout en déplaçant leurs chaises pour suivre le soleil, en plein milieu du stationnement.  Quelques automobilistes  ont bien rit de nous voir faire.

Le bon vin, la bonne compagnie, des fois il n’en faut pas plus pour que les sentiments s’expriment d’eux-mêmes.  Une dame bien avinée lançait des « je vous aime » sous les rires des membres et ça venait de son fond !!  L’histoire ne nous dit pas si elle a vu un autre fond durant la nuit mais le lendemain matin, cette dame était moins volubile que la veille mais elle n’en pensait pas moins dans son cœur qu’elle « vous aime » beaucoup.

Nous avons pu aller souper dans un restaurant juste en face du motel.  En arrivant dans le stationnement (décidément beaucoup de rencontres se font dans cet endroit!), un couple sortait du restaurant pour prendre le volant de leur « Tyrex ».  Le monsieur retraité depuis l’âge de 49 ans, il en a maintenant 76 ans, nous disait pouvoir vivre ses folies jusqu’à l’âge de 85 ans et ne s’en priverait pas !! Pensez-vous que nous pourrions faire de même?

Un bon souper, des rires à profusions et des « on t’aime » aussi, la soirée s’est terminée dehors en face des chambres de luxe au son de musique country et autres. Quelques pas de danses, quelques pas de travers, un défilé de mode pour montrer les ponchos que des dames avaient acheté, merveilleuse soirée.  Une dame ne voulant pas être de reste et ne possédant pas de poncho elle-même, a vite su en confectionner un. 

Le lendemain, déjeuner au même resto que la veille, le plein d’essence et la gang se sépare en deux groupes, un reviendra par St-Siméon et l’autre par le parc des Laurentides. Mais avant de prendre le parc, ce groupe s’est arrêté au marché aux puces Jean-Talon pour y faire des trouvailles.

Le retour s’est fait sous les nuages et sous une température plus froide que la veille, mais tout le monde roulait en harmonie vers le lac.

Un arrêt à Hébertville pour nous saluer avant de prendre des routes différentes, le lac ou Alma.

Merci à ce merveilleux groupe d’amis qui ont fait d’une simple cueillette de pommes une journée des plus magnifiques qui soient.  Le soleil au fond des yeux de chacun, les couleurs de notre amitié aussi flamboyantes que l’automne qui arrive, vous êtes ceux avec qui il est toujours bon de partager ces moments.

On vous aime !!!!

Louise Limoges

Comments are closed.