Journée du Loup, Alma 23 mai 2010

Comme à chaque année, la Journée du Loup se réserve de la visibilité auprès de la population, des gouvernements et des municipalités.

Les motocyclistes veulent expliquer et faire réaliser l’injustice de l’augmentation des plaques qu’ils subissent et ce, pour tous les modèles et marques confondus.

Il est vrai que nous sommes moins protégés suite à une collision.  Les blessures sont souvent très sérieuses pour ne pas dire mortelles.  Mais en sommes-nous les seuls responsables ?

Beaucoup d’accidents impliquent une voiture.  La majorité de ces accidents est causée suite à une mauvaise manœuvre du conducteur de la voiture impliquée.  Erreur de jugement de distance, omission de vérifier les angles morts, manque de visibilité de la motocyclette par son plus petit volume sur la route.

Les cyclistes courent les mêmes risques.  A preuve, l’accident mortelle de la semaine dernière où quatre cyclistes ont été fauchés sur le bord de la route.  Devront-ils eux aussi subir des frais pour les risques pouvant arriver ?

Il serait peut-être bon de sensibiliser la population à notre présence sur la route au lieu de faire payer les risques possibles à tous les motocyclistes de la province.

Chaque motocycliste peut raconter un incident qui aurait pu mal tourner si celui-ci n’avait pas réagi promptement.  Et c’est toujours parce qu’un automobiliste ne nous voit pas, ne nous entend pas. Nos silencieux tant décriés par la population nous ont souvent sauvé la vie car l’automobiliste regarde d’où vient ce bruit et a plus de chance de nous voir.  Voir et regarder est bien différent.  Il faut savoir quoi regarder pour voir quelque chose.

Durant leurs cours de conduite, chaque motocycliste apprend à prévoir les réactions des automobilistes : ouvriront-ils leur porte sans regarder, tourneront-ils à gauche en nous coupant le voie et ce, souvent sans mettre leur clignotant….Nous devons conduire et évaluer non seulement notre propre conduite mais celle de toutes les voitures nous entourant.

Est-ce que les cours de conduite pour automobile donnent la même formation aux futurs conducteurs? Leur apprennent-ils à partager la route avec la présence de motos ?

Il serait bon que les autorités se penchent sur le sujet.

Nous sommes 4000 motocyclistes au Saguenay-Lac St-Jean sans compter les touristes qui viennent nous visiter.  Il est important que tous nous voient durant tout l’été et non seulement pendant les Journées du Loup et de l’Escargot.

L’été au Québec, faire de la moto est une passion aussi grande pour nous que faire du camping et du caravaning pour d’autres.  La seule différence est la grosseur de l’objet de notre passion !!

Merci à tous les membres du chapitre venus soutenir cette cause.

Louise Limoges

Comments are closed.