Cabane à sucre, Laterrière 20 mars 2010

À défaut de glace pour notre activité au Village de Glace de Roberval, nous nous sommes tournés vers les sucres de Laterrière.

Sur le chemin pour s’y rendre, plusieurs voitures se suivaient sans savoir que derrière le volant se trouvait un HOG.  Habituellement, on se reconnait par nos motos, chacune dévoilant la personnalité du propriétaire.  Rarement avons-nous l’occasion de nous voir défiler à la queu leu leu au volant d’un autre véhicule.  Mais la même magie s’opère aussitôt sortis de nos bolides et le plaisir de se revoir est toujours présent.

Cabane au cœur d’une forêt d’érables, l’odeur sucrée de la vapeur de sirop nous invitait à nous lécher les babines.

La cabane à sucre Au Sucre d’Or de Laterrière nous a accueilli au son de chansons folkloriques.

Plusieurs membres ont profité de l’occasion pour faire de cette activité une sortie en famille.  Les filles, fils, belle-filles, gendres, petit-fils et même petite nièce empruntée pour l’occasion agrandissaient notre groupe d’amis. Une grande famille reconstituée et heureuse de se voir ou se revoir.

Fèves au lard, saucisses, pâtés à la viande, œufs, patates rissolées, cretons, grillades, tous ces mets que nous pouvions arroser de sirop, tout cela à volonté. Tous y ont fait honneur !

Pour couronner le tout, tire sur la neige !

Certains en ont perdu la parole ou leur dentier !

D’autres, tellement repus de ce délicieux repas que la neige ne portait plus leur poids !

Comme dit la chanson « J’ai bien mangé, j’ai bien bu, j’ai la peau du ventre bien tendue, Merci Petit Jésus ».

Ouf ! une fois par année à se sucrer le bec, même si on doit aller au gym plus souvent, ça vaut tellement le plaisir de se délecter de ce péché de gourmandise.   Péché à moitié pardonner car c’est aussi pour le plaisir de se retrouver entre amis.

Louise Limoges

 

Comments are closed.